lundi 2 décembre 2013

restauration auprès des propriétaires riverains de la Hem et affluents.

En tant que partenaire technique du Syndicat Mixte pour la Vallée de la Hem (SYMVAHEM), la Fédération du Pas-de-Calais pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (FDAAPPMA62) a entrepris la restauration en technique de génie végétal des berges à Audenfort au niveau de la Chapelle Sainte-Thérèse. Ce projet « vitrine », préconisé par le Plan de Gestion de la Hem, a pour but de promouvoir les différentes actions de restauration auprès des propriétaires riverains de la Hem et affluents.
 
La Hem est un cours d’eau pouvant subir des événements hydrauliques (crues) conséquents ayant un impact direct sur son tracé. Dans un contexte urbanisé, la modification du tracé du cours d’eau peut mettre en péril la sécurité des biens : bâtis en haut de berge, etc... Dans le cas présent, la restauration vise à traiter un problème d’effondrement à l’extérieur de la courbe du cours d’eau. Ce dernier menace une zone de stationnement ainsi qu’un ouvrage d’art sur la commune d’Audenfort. Les travaux ont donc pour objectif d’assurer une stabilité suffisante de la berge pour garantir une sécurité et respecter les enjeux de protection et d’amélioration de la fonctionnalité des milieux aquatiques.
Installation de fascines (fagots de branches vivantes de saules capables de prendre racine en berge) couplées avec un lit de branches afin de s’assurer qu’en période de crue les aménagements ne se déchausseront pas, retalutage des 60 m linéaires par une pente d’au moins 60%, mise en place d’un géotextile en toile de coco biodégradable, plantation d’une strate arbustive (viorne, fusain, noisetier…) et arborée (charme, tilleul, érable…), mise en place d’un déflecteur à l’amont de l’aménagement pour réguler le débit du cours d’eau sont au programme. Après ces travaux d’une durée de 2 jours (le 27 et 28 novembre 2013), la fédération espère augmenter la capacité d’accueil de la population piscicole et restaurer à long terme le boisement le long de la Hem sur 60 mètres Linéaires.
A noter que le projet est entièrement financé à 50% par la région Nord-Pas-de-Calais et 50% par l’Agence de l’Eau Artois-Picardie.