vendredi 15 juin 2012

Attention, les mers sont malades de leurs déserts bleus !

Des fonds marins aussi beaux que menacés. Une nouvelle politique des pêches entrera en vigueur en 2013. Trop tard ?
La Journée mondiale des océans s'est achevée hier dans les eaux troubles d'une angoisse. Si rien n'est fait d'ici à 2050, il n'y aura peut-être plus une seule espèce de poisson comestible dans nos océans. La situation n'a jamais été aussi mal ressentie par les scientifiques à une semaine de l'ouverture du sommet de la Terre Rio + 20, et la première source de vie de la planète vire trop vite au rouge vif.
Plus de 90 % des dix espèces de poissons les plus pêchées sont en voie de disparition, et près de la moitié des autres espèces commerciales sont menacées par l'industrie de la pêche.
Fuites en avant
Que faire ? Manger moins de poisson ? Les élevages fournissent à présent la majorité des poissons con-sommés dans le monde, mais attention, il faut 10 kilos de poisson sauvage pour fabriquer la farine qui nourrira 1 kilo de saumon d'élevage ! En mer, la surpêche est passée de 20 millions de tonnes en 1950 à 100 millions en 2010.
Réalisé à Roubaix par les équipes de Consoglobe, premier portail français de la consommation durable, planetoscope.com est le premier site de statistiques mondiales sur l'environnement. Les chiffres défilent en temps réel. Déprimants. Chaque seconde, plus de 472 kilos de poissons d'eaux profondes sont pêchés dans le monde, soit 15 millions de tonnes par an... mais à peine 0,5 % du chiffre d'affaires de la pêche mondiale : un désastre écologique.
Depuis 1998, les déserts marins de l'océan, sans algues ni poissons, ont progressé de 6,6 millions de kilomètres carrés (+ 15 %), notamment dans l'Atlantique Nord.
Que faire ? Consommer du poisson labellisé durable (MSC), boycotter les espèces menacées, espérer un texte qui protégerait enfin la haute mer : il y a un vide juridique pour 70 % des océans. Premiers arrivés, premiers servis. Le plus gros chalutier du monde est si grand qu'il pourrait accueillir treize Boeing 747 sur son pont. Planquez les sardines ! • Y. B.

Source :
La Voix Du Nord